Sommeil et Santé – Les spécialistes de la vigilance au travail, au service de la productivité, de la sécurité et de la santé

 Sommeil et santé

Le sommeil, un rythme biologique vital

Le sommeil est un besoin vital pour tout être humain, aussi essentiel que respirer ou le fait de se nourrir. Le fonctionnement de notre organisme est soumis à une « horloge biologique » régulant dans le temps nos rythmes vitaux, dont le rythme veille-sommeil. Lorsque celui-ci ne répond plus aux besoins de chacun, le système hormonal se déséquilibre et c’est l’ensemble de la santé qui est menacée.

Risques aggravés pour les travailleurs postés et les travailleurs de nuit

Les rythmes biologiques des travailleurs postés et des travailleurs de nuit sont perturbés par l’organisation du travail dans laquelle ils s’inscrivent. Le changement fréquent des horaires de travail sollicite fortement l’organisme qui doit en permanence s’adapter, alors que la pratique du travail de nuit s’accompagne en général de troubles du sommeil et de l’alimentation. Le travail posté et le travail de nuit sur le long terme ont été reconnus comme des facteurs probables de cancer par l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer.

Troubles du sommeil et problèmes de santé pour la population diurne

De nombreux troubles du sommeil existent (insomnie, hypersomnies, apnée du sommeil, syndrome des jambes sans repos, …), avec 1 français sur 4 qui est concerné en 2013. Alors que moins de 6% des français sont traités pour ces troubles, la privation de sommeil a des impacts croissants sur la santé physique et mentale des personnes concernées :

  • Augmentation du stress ;
  • Fragilisation du système immunitaire ;
  • Prise de poids et risque d’obésité ;
  • Diabète ;
  • Risque médicamenteux lié à la prise excessive de somnifères ;
  • Risques cardiovasculaires (maladie cardiaque, AVC).

Agir sur le sommeil pour une meilleure santé au travail

Les études récentes révèlent l’ampleur des problèmes d’hygiène du sommeil dans la population française :

  • Existence d’une dette chronique de sommeil pour la majorité de la population, 45% des 25-45 ans – une tranche majoritairement active de la population – considèrent ne pas dormir assez ;
  • Prévalence significative de la somnolence en journée, y compris au travail : 27% des français reconnaissent s’être déjà endormis au bureau ;
  • 28% des français ont déjà eu un épisode de somnolence sévère au volant, et 11% ont eu au moins un presque accident avec sortie de route ou franchissement de ligne non contrôlé.

Un important travail de prévention reste à mener en particulier auprès des publics professionnels d’une part pour les aider à bien gérer leur vigilance en journée et leur sommeil la nuit et d’autre part pour renforcer la détection et le traitement des pathologies du sommeil.